COLIVING, LE NOUVEAU VIVRE ENSEMBLE

24 avril 2020

Tout droit venu des Etats-Unis, le coliving s’immisce rapidement dans nos villes européennes et offre une nouvelle manière de vivre en s’attaquant au lien social, crucial au 21ème siècle. A mi-chemin entre l’hôtellerie et la colocation, le coliving entend résoudre les problèmes de la colocation et apporter le confort de l’hôtel. En France, quelques 5 000 appartements en coliving existent, dont la moitié en Île-de-France et la tendance montre un réel intérêt de la part des promoteurs pour ce type d’hébergement puisque 3 500 nouvelles places vont être créées, majoritairement Île-De-France. La start-up Colonies a ainsi réalisé une levée de fonds de 180 millions d’euros pour le développement de son activité dans le coliving.

 

PHILOSOPHIE ET FONCTIONNEMENT D’UN COLIVING

 

Le concept originel du coliving est la création d’une communauté d’habitants qui partagent des centres d’intérêts et des espaces communs, tout en gardant un espace de vie personnel et privé. L’animation d’une vie sociale au sein des résidents est importante car c’est ce qui fait l’essence même du coliving. Ainsi, des résidences se créent autour de thèmes (cuisine, jardinage, cinéma, musique, sports, etc.) mettant à disposition des espaces permettant la pratique de ces passions : jardins, serres, salle de sports, cuisine et salle de réception, salle de cinéma, etc. L’échange est facilité entre les résidents et des cours y sont dispensés. En moyenne, 52% de la superficie des coliving sont dédiées aux espaces communs

 

Copyright : La Casa

 

Différentes tailles de coliving se sont développées et des startups ont développés des modèles de résidences différents. Plusieurs startups se sont spécialisées en fonction du nombre de résident, et donc de la taille de la communauté créée :

  • Petite résidence : une dizaine de personnes
    • Exemple : les startup Lime, Cooliving,
  • Moyenne résidence : une vingtaine de personnes, 
    • Ex : les startup “La casa”, “Cohabs”
  • Grande résidence : 60 / 80 personnes
    • Ex : La startup “The Babel Community”,
  • Résidence XXL : plusieurs centaines de personnes
    • Ex : Startup “Londres”

 

En fonction de la taille des résidences, les services, les animations et l’espace de vie varie. On retrouve ainsi 3 typologies de logement dans ces résidences : 

  • La chambre individuelle avec salle de bain dans les petites résidences : les espaces communs séjour, cuisine, jardin, salle de sport, etc sont obligatoirement partagés,
  • Le studio dans les autres types de résidence : donne accès à des espaces de vie communes mais permet de vivre en autonomie,
  • 2 pièces et colocation : appartements plus grands qui peuvent être partagés en colocation tout en ayant accès à l’ensemble des services de la résidence.

 

Copyright : The Collective

 

LES SERVICES PROPOSÉS

 

Le mot d’ordre du coliving est le partage, la mise en commun. Ainsi, le loyer inclut un certain nombre de prestations dont certaines se rapprochent de celles que l’on pourrait trouver dans des hôtels :

Copyright : SERERO Architectes

 

LES RAISONS DU SUCCÈS DE CE MODE DE VIE

 

Plusieurs facteurs expliquent le développement de cette nouvelle manière d’habiter. Des changements économiques et sociaux ont une incidence directe sur la création des résidences de ce type.

 

Les grandes villes comme Paris, Lyon, Marseille, Lille ou Bordeaux voient une augmentation des loyers supérieure à 3% par an. La forte densité de ces centres urbains augmente le prix des logements et pousse les habitants à vivre dans des surfaces réduites. 

 

La modification des foyers demande une nouvelle forme des logements. Les études supérieures sont désormais de 5 voir 6 ans pour la plupart des jeunes étudiants, de nombreux actifs vivent seuls, les familles monoparentales sont aujourd’hui très courantes, etc. En 1984, on comptait 24% de foyers ne comportant qu’une seule personne. Ce chiffre est d’aujourd’hui 39% ! La recherche de lien social favorise le développement des coliving !

 

Les avantages du coliving sont nombreux. Ils permettent aux habitants d’avoir leurs espaces privatifs tout en mutualisant les ressources des espaces que l’on utilise que temporairement. Cela permet de vivre en modulant le besoin de surface habitable. Pour le locataire, ces espaces leur permettent de bénéficier d’une surface de vie plus importante à un coût réduit. (Pourquoi avoir une petite terrasse de 6m2 lorsque l’on peut partager une toiture terrasse de 500 m2 ?)

 

Pour le propriétaire, ces services permettent d’augmenter l’attractivité de son bien et donc d’augmenter la valeur locative des espaces privatifs. Suivre les évolutions du marché de la location permet au propriétaire d’adapter son bien immobilier pour répondre à une demande croissante nouvelle.

 

Copyright : The Collective – espace coworking

 

L’EXPERTISE DE L’AGENCE SERERO ARCHITECTES

 

Nous suivons de près l’évolution du marché immobilier afin d’y adapter notre pratique architecturale. Nous sommes actuellement en train de réaliser un immeuble en coliving à Montmagny en Seine Saint Denis . Le propriétaire a acquis un pavillon qui accueillera 8 résidents qui partageront un séjour, une cuisine, un jardin avec terrasse et barbecue ainsi qu’une salle de sport. Chacun d’entre eux disposera d’une chambre avec salle de bain privée et kitchenette. Le coût des travaux de ce projet est de 1 050€/m2, au lieu d’un coût habituel de 1 300€/m2 en appartements séparés traditionnel, avec une augmentation de 25% des loyers générés par ce projet.

 

Un point non négligeable pour la réalisation de ce type de coliving, est la différence administrative qui s’y applique en terme d’autorisation d’urbanisme. Le coliving ne demande pas la création de lots dans un bâtiment, ce qui entraînerait obligatoirement le dépôt d’un permis de construire. (Lien vers PC) Transformer un immeuble en coliving est possible avec une simple déclaration préalable, dont les délais d’instructions sont plus courts (1 à 2 mois). Le risque de voir un refus de la part des services administratifs ou des voisins est atténué.

 

En terme d’architecture et de design intérieur, ce type de projet s’apparente plus à un hôtel ou à un immeuble de services intégrés comme ceux que l’on voit à New-York, plutôt qu’à un immeuble de logements classique. Les espaces communs sont particulièrement bien traités pour accueillir plusieurs personnes dans des conditions de confort exceptionnelle, espace séjour cosy, lumineux, multi-usages qui deviennent des vrais lieux de rencontre et d’échange. Ce travail sur l’espace permet de créer un lien social fort entre les résidents et augmente leur qualité de vie.

 

Superficie et échelles de coliving 

 

La surface moyenne privative par résident est de 17m2*. En moyenne, la superficie accordée aux parties communes représente la moitié de la superficie totale* du coliving.

Ex: Pour un coliving de 400 m2, on trouve alors 12 chambres de 17m2 = 204 m2 de surface privée. On trouve alors 400 – 204 = 196 m2 de surface commune

 

Les immeubles en coliving fonctionnent avec une dizaine de résidents environ (8 à 12 colivers). En reprenant le ratio précédent, 17m2 de surface privative + 17 m2 de surface commune par résident, on atteint 272 à 408 m2 de surface totale. Certains coliving diminuent la part d’espace privé par résident, encourageant ainsi la vie en communauté. A l’inverse, il est possible de diminuer la part d’espace commun pour augmenter le nombre de résident ou la surface privée par résident.

 

Cette nouvelle forme d’habiter permet de réduire les coûts de rénovation d’un immeuble ou d’un pavillon en mutualisant des espaces. Une seule cuisine aménagée avec électroménager avec 8 kitchenettes est plus économique que 4 cuisines aménagées, électroménager compris. SERERO Architectes est capable de vous accompagner dans l’étude, la programmation et la réalisation de projet de type coliving pour rentabiliser au mieux à votre bien.

 

*étude coliving BNP Paribas Real Estate 2018

 

 

  • Restez informés

    Recevez nos dernières actualités