Menu
  • fr

CEA Recherche Atomique

Site:

Fontenay-aux-Roses (92), France

Client:

CEA Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives

Design Team:

SERERO Architectes: David Serero, Mathieu Brassart , Julien Deffontaines, Kien Hoang, Sabrina Noiraud, Jaime Yndurain

Prix:

15 200 000 € H.T.

Surface:

7 616m²

Notre projet s’inspire de la nature afin de trouver des   solutions innovantes et performantes pour la transformation énergétique des bâtiments existantes. Nous avons porté la plus grande attention aux conditions actuelles des bâtiments et du fonctionnement du site afin de proposer une solution de réorganisation du bâtiment qui soit cohérente dans le contexte et le programme de l’opération. Synthèse de l’approche architecturale et de la stratégie programmatique que nous avons mise en œuvre dans ce projet et qui ont présidées à sa conception : Le concept architectural du projet est intégralement issu de notre parti pris environnemental. C’est véritablement, les espaces de travail d’aujourd’hui que nous avons voulu repenser avec une intégration forte de principes bioclimatiques pour le contrôle des ambiances intérieures. Ce travail sur des dispositifs architecturaux passifs est mis en œuvre avec une utilisation optimale d’énergies renouvelables. Façades photovoltaïque, Mur trombe, puits canadiens, sheds en toiture sont des éléments qui ont façonné le projet et ont défini son Le confort des espaces de travail est l’objet premier de notre projet. La luminosité des espaces et la qualité de l’air sont les enjeux majeurs de la recherche que nous avons développée ici. Nous avons mis l’utilisateur au centre de cette démarche, et le voulons actif. Nous ne souhaitons pas relayer le contrôle des ambiances du bâtiment à un système centralisé, une GTC. Nous proposons des espaces de travail, où l’utilisateur peut ventiler naturellement chaque salle, où la luminosité peut être modulée ponctuellement par des stores intérieurs, par des sheds en plafond, par des éclairages mobiles dans les espaces. Le système de façade du projet intègre des vitrages protégés par une « résille intelligente »  en aluminium micro perforé avec de larges ouvertures aux façades est et ouest, dont le rythme varie en fonction des activités et de l’orientation des espaces. Sur la façade sud nous proposons l’implantation d’un « mur trombe ». L’échauffement de l’air dans cette paroi est utilisé pour réchauffer les bureaux via une pompe à chaleur. Cette paroi vitrée au Sud intègre d’autre part des cellules photovoltaïques au bâtiment dont la production d’électricité   compense une partie de l’énergie consommée. Elles seront arrangées sur un motif aléatoire. Ils confèrent à la façade une transparence singulière. En toiture, un système de sheds orientés au Nord diffuse une lumière douce dans les circulations et les espaces de travail. L’inclinaison de ces éléments de toiture offre une zone privilégiée orienté au Sud pour le positionnement de panneaux photovoltaïques. Ce dispositif est idéal pour compenser une partie de la consommation d’énergie du bâtiment et tendre vers un bâtiment à énergie zéro.