Menu
  • fr

École de Musique de Paris

Site:

17 arrondissement Paris, France

Client:

Ville de Paris

Design Team:

SERERO Architectes: Antoine Bourdeau, Lionel Léotardi, Dusanka Malicevic, David Serero, RuoFan Shen, Taichi Sunayama, Fabrice Zaini. Bureau d'études structure/fluides : COTEC Ingénierie, Acoustique: Pierre Pasquini

Prix:

13 200 000 € H.T.

Surface:

4500 m²

« … Dans une école, c’est véritablement dans les couloirs que se font les premières rencontrent, que se tissent les premiers liens entre musiciens, danseurs et acteurs. C’est souvent le lieu ou se créent  les groupes de musique, les troupes de spectacles, parfois pour une carrière entière. Nous avons repensé ces espaces et imaginé un bâtiment où tous les couloirs ont disparus au profit d’ un espace commun, ouvert et complexe fait de places et d’espaces intermédiaires  propre aux rencontres et à l’échange. Un grand escalier central permet de connecter l’ensemble des pôles et des disciplines. C’est un nœud qui met en relation l’ensemble de ces disciplines. Tel une topographie intérieure, cet  escalier est conçu comme une extension du hall du conservatoire. Le bâtiment est conçu de l’intérieur vers l‘extérieur, grâce a un travail sur le sol qui se déploie à l’intérieur des espaces et lie les espaces publics. Conçu comme  un empilement de panneaux de bois sur une structure en béton, cet escalier vient sculpter l’atrium et sa lumière. Il constitue une circulation structurante du projet. Nous avons étudié la relation entre la position des programmes dans le bâtiment et la typologie d’escalier pour les distribuer et avons  finalement sélectionné celle qui permettait la plus grande mixité et interaction entre les disciplines, à l’inverse d’une organisation programmatique traditionnelle qui segmente plutôt le bâtiment en disciplines autonomes. Un espace d’enseignement artistique est pour nous un lieu où la lumière naturelle joue  un rôle primordial. Nous l’avons placée au cœur des espaces du conservatoire. Elle tend à créer un lieu d’échange,  où la pratique artistique est multiple et non limitée, ouverte sur d’autres disciplines et cultures. Le bâtiment  est organisé  autour d’un grand atrium baigné de lumière naturelle. Les salles sont distribuées par des coursives ouvertes sur ce vide qui tissent un jeu de relations physiques et visuelles entre les plateaux du conservatoire. L’ambiance intérieure du conservatoire change ainsi continuellement en fonction de la course du soleil et des saisons… »