Menu
  • fr

Hôpital Chagny

Site:

Chagny-en-Bourgogne, France

Client:

Hopital de Chagny

Design Team:

SERERO Architects: Marie Corbin, Jonas Fernandez, Perrine Montfort, Guillaume Prugnier, David Serero, Fabrice Zaini

Prix:

9 260 000 € H.T.

Surface:

5 400m²

Chagny est un lieu tout a fait unique et nous voulons proposer un projet résolument contemporain, puisant son origine  dans les profondeurs de l’histoire et des traditions de la Bourgogne, dans ses toits colorés et dans ses édifices aux lignes claires. Le nouvel hôpital s’inscrit dans la logique de l’hôtel Dieu de part son implantation, sa toiture à forte pente, ses fenêtres allongées et ses matériaux. Nous avons privilégié la plus grande fonctionnalité des espaces, une clarté d’organisation,  et une optimisation des surfaces de circulation, au service d’un confort et d’un bien être. Notre projet veut offrir une nouvelle image de l’hôpital et se démarquer fortement des bâtiments issus d’une idéologie de médecine industrielle. Notre projet offre des espaces à s’approprier, des lieux où l’on aimerait se reposer, s’asseoir au bord de l’eau et  contempler les arbres, et peut être attendre doucement que le temps qui passe.  Nous avons voulu que sur ce site l’architecture ne soit pas qu’une simple fonction, mais véritablement le support d’une expérience riche et stimulante, d’une matérialité différente, avec des espaces extérieurs aux échelles et aux volumes différents, aux multiples détails et événements qui en font une expérience complexe et sans cesse renouvelée. Notre approche a privilégié une pensée en coût global, avec une réflexion sur la durabilité des matériaux et de leur entretien. Ils  sont de type traditionnels avec une très bonne résistance à la sollicitation d’usage  ou à celle du temps : tuiles plates, enduits colorés sur une isolation extérieure, et fenêtres en triple vitrage.

Implantation du bâtiment

Le nouvel hôpital est conçu comme un bâtiment cruciforme implanté sur un axe perpendiculaire au corps principal de l’ancien Hôtel Dieu. Notre projet tisse des liens étroits avec le site existant. Les axes du site ont été étendu sur notre parcelle et créent une liaison forte entre l’ancien et le nouveau bâtiment. Nous avons fait une étude précise de positionnement du bâtiment et des espaces verts  dans le site, avec un grand nombre de scénarios. La solution retenue permet : 1-       une très grande efficacité dans la fonctionnalité du projet par des circulations internes de part son noyau de circulation central 2-       une configuration de chambres de résidents et de patients sans aucun vis-à-vis, ni sur les maisons mitoyennes, ni sur l’Hôtel Dieu et ni sur les logements en copropriété avec l’hôpital 3-       La création de 4 jardins à l’extérieur du bâtiment de nature et de style différents ( place publique, Jardin thérapeutique qui seront conçus sur des thèmes des Saisons ( un jardin Automne, un jardin Hiver, un jardin printemps et un jardin été) propre à mettre en scène des essences aux floraisons et aux odeurs propres à stimuler les parcours et les promenades dans ces jardins. 4-       L’accès principal du nouveau bâtiment  est double : dans l’axe du corps principal de l’Hôtel Dieu ou dans l’angle du sud –est du nouveau bâtiment. 5-       Cette implantation permet aussi de construire le nouvel hôpital à distance du bâtiment existant et de conserver en place la chaufferie existante. Ceci implique un gain dans les délais de réalisation par suppression de la première phase de réalisation.

 

Une toiture vivante

La toiture à double pente du nouveau bâtiment est couverte de tuiles plates de Bourgogne du même type que celle de l’Hôtel Dieu. Ces tuiles sont fabriquées par une tuilerie localisée à  Chagny même.  Cette proximité du matériau de toiture,  insuffle  à la fois une grande cohérence entre notre projet et son site,  et d’autre part permet de privilégier une utilisation de ressources locales. Nous utiliserons des tuiles vernissées selon des motifs inspirés à la fois des motifs ornementaux des tuiles de la région et de formes fractales (comme celle que l’on trouve sur certains coquillages). Basés sur des formes triangulaires imbriquées les unes dans les autres à différentes échelles, le motif généré par une procédure algorithmique offre une lecture d’entrelacs à la fois simple et infinie dans ces variations et dans sa transformation poussant à la contemplation et à l’intrigue. La toiture est recouverte à 85 % d’une tuile plate brun anthracite de type « sablé lauze » (60 tuiles au m2) et de tuiles vernissées de couleur miel (15%). Nous avons conçu ce motif sur une matrice de 12 000 tuiles. Ce projet ce glisse dans une tradition ancestrale de toiture en tuiles aux motifs colorés  qui sont devenus le symbole de la région de Bourgogne. Nous souhaitons mettre en œuvre cette technique pour offrir un bâtiment unique, qui interprète de manière contemporaine les symboles de cette région…. »