Menu
  • fr

Logements Villefranche

Site:

Villefranche-Sur-Mer (06), France

Client:

Université Pierre et Marie Curie

Design Team:

David Serero, Pierre-Antoine Bonamour, Fabrice Zaini

Surface:

2000 m²

Comment peut-on implanter un bâtiment dans un site exceptionnel tel que celui de la rade de Villefranche? Notre projet pour le centre d’hébergement de l’observatoire océanographique ne cherche ni le camouflage dans le site naturel, ni la brutalité d’une implantation utilisant des matériaux ou une géométrie en opposition avec le contexte. Nous avons plutôt travaillé sur une transparence et une ouverture de ce bâtiment sur son contexte. Face à la mer un dispositif de double peau permet de lire le bâtiment comme une simple lame, un écran qui habille le pied de la falaise le long du terrain. La façade du bâtiment est doublée d’une peau de lames de bois horizontales dont l’espacement et la densité constituent à la fois un filtre visuel et une protection au soleil levant de l’est. Le rythme de ses lignes varie sur tout la facade en écho au type de chambre et à l’utilisation des espaces qu’ils protègent. Légèrement inclinés par rapport à l’horizontale ils jouent le rôle de filtre par rapport au vent et aux reflets de la mer le matin. Nous avons aussi cassé la linéarité du batiment en créant une faille verticale en son milieu. Sur un mode géologique, elle vient écarter et articuler le bâtiment en 2 corps de logements séparés et formant un angle. Cette stratégie permet à la fois ouvrir les vues des logements sur deux axes différents et de se rapprocher de la topographique naturelle du site. Le bâtiment s’implante ainsi globalement parallèle à la mer sur un plateau qu niveau du toit de l’immeuble jean Maetz à l’altitude de 16,85m. L’accès au batiment se fait par une série de terrasses en bois qui mènent progressivement à la terrasse d’accueil du centre sur laquelle elle s’ouvre complètement. Ces terrasses sont simplement posées sur le terrain naturel sur des poteaux en bois pour un impact minimum sur le site. La terrasse haute est véritablement une surface d’extension des espaces communs du bâtiment sur l’extérieur. Un ascenseur extérieur permettra un accès aux PMR à la terrasse d’accès. L’enveloppe du bâtiment est constituée de paroi en monomur, percée d’ouvertures de type porte-fenêtre à l’est et baies à l’ouest. Les fenêtres ont été dimensionnées en fonction de l’orientation de chaque façade par rapport au soleil et par rapport aux vues extérieurs. Sur le coté Sud, nous avons crée un « mur-énergie », pour produire le maximum d’énergie en combinant sur cette paroi un remplissage de panneaux solaires ECS et des panneaux photovoltaïques. Ceci permet de manière la plus efficace possible de compenser complètement l’énergie utilisée par le bâtiment. Notre projet est ainsi issu le résultat d’un travail qui combine une forte compacité du batiment avec une qualité de lumière et d’utilisation des chambres.