RELIEF(S) / Architecturer l’horizon

Exposition TURBULENCES au FRAC CENTRE du 10 Avril 2015 au 30 Aout 2015 Présentation de l’oeuvre Ghost Track, DZo Architecture ( Descombes, Fernandez, Regnault, Serero architectes) au Frac Centre à Orléans, dans le cadre du cycle de programmation Relief(s) qui embrasse la thématique du relief, réel ou simulé, comme figure et un environnement alternatif pour l’expérience, la perception et la conception de l’espace.

01_DOMES_ACOUSTIQUES_SERERO_VUE_DU_DESSUS

« Comme signe et comme objet mythique, la montagne est une catégorie géographique du sens commun qui convoque un imaginaire collectif et universel. Cette « forme ultime du relief » constitue pour l’architecture une pure altérité, une forme de résistance qui entre en tension avec son programme originel d’analyse et de mise en ordre du monde. Ainsi, par-delà le rapport productiviste au territoire qu’a introduit la modernité, la montagne reste ce domaine irréductible et insondable dont nous entretiennent artistes et architectes. De la représentation à la cartographie et à la simulation, ils restent les « médiateurs » privilégiés du paysage montagneux.

L’exposition explore différentes présences du relief dans la création des soixante dernières années, traquant les significations esthétiques et politiques dont elles sont porteuses. La représentation de formes naturelles « élémentaires » intervient ainsi pour l’architecture radicale des années 1960 comme support d’une critique des modèles issus de la société industrielle. Dans sa quête de libération des formes, l’architecture-sculpture de la même époque fait du relief l’indice d’une expérience «  démultipliée  » de l’espace : elle délimite un nouvel horizon topographique que les outils numériques permettent aujourd’hui de matérialiser, et engage pour le corps un état de perception augmentée.

Cette exposition offre un éclairage nouveau sur la façon dont la création contemporaine peut renouveler notre lecture du paysage et plus largement de l’environnement, à une époque où il est façonné plus par l’action humaine que par toute autre force naturelle et géologique. C’est cette rencontre et cette hybridation consommée entre l’ordre rationnel d’une production maîtrisée de l’espace et cette extériorité fondamentale de la montagne que «  Relief(s)  » se propose d’interroger à travers différents moments… »

Plus d’information:

http://www.frac-centre.fr/