FINI LE METRE, PLACE AU SCANNER 3D !

24 avril 2020

Le relevé de géomètre est une étape essentielle d’un projet de construction, en particulier s’il interagit avec une construction existante, il ne faut pas le négliger ! Un relevé précis et détaillé de l’existant est à la fois un gain de temps pour la suite et limite les problèmes pendant le chantier. La précision est importante puisqu’elle élimine la part d’incertitude lors des premières phases de conception du projet.

 

Un relevé numérique  pour quoi faire ?

Traditionnellement, pour les architectes et géomètres, prendre des mesures s’effectue manuellement, à l’aide d’un mètre laser, d’un mètre ruban et de notre bon vieux crayon à papier ! La distance entre les points significatifs de l’espace est mesurée et ainsi directement transcrite sur un croquis, ou au mieux sur un plan existant fournit à l’architecte. Cette méthode a le mérite d’obtenir les dimensions globales de l’espace, mais pose plusieurs problèmes : nombreux détails oubliés lors du relevé, imprécisions lors de la prise de mesure, épaisseurs de murs non mesurables, problèmes de côtes avec des murs non-perpendiculaires, les pentes et la planéité des surfaces sont difficilement mesurables, etc.

Avec un scanner 3D, les points d’un espace ou d’un bâtiment sont automatiquement enregistrée dans un modèle 3D. Il est possible d’effectuer un relevé d’espace difficilement accessible, comme les toitures, ou de relever de grands espaces en un temps record. Sur des bâtiments ou des espaces de plusieurs centaines de mètres carrés, un relevé à la main devient très rapidement chronophage. Les erreurs et les oublis s’accumulent et ne sont repérés que lors de la retranscription à l’agence.

 

Un relevé d’un immeuble en seulement 3h !

En quelques heures, il est possible de réaliser un scan 3D d’un bâtiment d’environ 200 m². Le scanner 3D est un objet de la taille d’une canette de soda muni d’un laser rotatif capable d’évaluer les distances en tout point depuis le point de mesure. Le modèle généré est un nuage de points : Chaque impact du laser contre une surface donne un point permettant de le situer dans l’espace. Des millions de points sont ainsi captés en quelques minutes. 

La précision de ces appareils est remarquable. Nous pouvons obtenir la mesure de 6 à 7 points par cm d’un mur. Ainsi, nous captons avec précision un mur bombé, une toiture qui se déforme, un sol qui penche, etc. A partir de ce nuage de points dans l’espace et à l’aide des outils adéquats, nous pouvons réaliser un modèle 3D (idéal pour un modèle type BIM) qui nous servira de base de travail pour votre projet.

 

 

 

 

La rapidité de mise en œuvre de cette solution est idéale lorsque les bâtiments sont encore en activités ou  difficile d’accès. Le client s’assure ainsi d’une prise de côtes exactes en un instant, ce qui lui permettra de réduire les temps de chantier par la suite. Par la précision du modèle, nous pouvons alors anticiper de nombreux aléas, optimiser la durée du chantier et ainsi, faire des économies. Lors des phases d’études, nous pouvons affiner nos estimations et mieux maîtriser les coûts.

 

Relevé numérique : nuage de points

 

Un relevé géomètre plus précis et plus rapide

Le scanner est composé de deux éléments essentiels : 

Le scanner est composé d’un laser chargé de prendre les mesures et d’un appareil photos qui a pour rôle de photographier la pièce à 360°.

 

La précision du scan peut être réglée. Nous pouvons faire varier la distance entre chaque point afin de réduire le nombre de points du nuage et, par extension, la durée du scan. Les photos peuvent également être prises en noir et blanc ou en couleur. Le gain de temps est considérable en fonction du paramétrage. Un bon paramétrage consiste à régler la précision nécessaire pour la suite.

 

Actuellement, Notre-Dame de Paris est scannée de fond en comble, avec la plus haute résolution possible pour sauvegarder le moindre détail de l’édifice afin d’être le plus fidèle possible lors de la reconstruction. Chaque scan peut durer plusieurs heures pour seulement une partie infime de l’édifice. Nous n’avons pas besoin d’une telle précision dans notre travail au quotidien, une durée de 3 à 4 min par scan est largement suffisante.

L’utilisation du scanner est relativement rapide, c’est l’équivalent d’une caméra vidéo à tête rotative.  Une fois paramétré, le scanner est déplacé dans chacune des pièces et les relevés sont automatiquement assemblés les uns par rapport aux autres grâce au recouvrement effectué avec la position précédente.

 

Des aléas de chantier réduits et des travaux moins chers

A partir du nuage de points et des photos, il est désormais possible de modéliser en 3D le bâtiment, pour créer une maquette numérique sur laquelle l’architecte peut dessiner  son projet. Avec un scanner 3D, nous arrivons en une journée, à réaliser une maquette numérique parfaite dont la précision est inégalable au mètre. 

 

(refaire photo ici)

 

L’utilisation de cette technologie revêt de nombreux avantages pour nos clients. Tout d’abord, la précision du relevé architectural nous permet d’avoir les dimensions exactes du bâtiment : dimensions des fenêtres, longueur des poutres, déformations des murs et des planchers, hauteurs exactes des marches, passages et dimensions des réseaux, etc. La collecte des dimensions sur site étant maximale et effectuée en une seule fois, moins de visites sont à programmer chez nos clients. 

Ces données nous permettent d’avoir une connaissance complète de l’existant. Nous pouvons alors réaliser des estimations beaucoup plus précises en amont du chantier en indiquant les surfaces et dimensions exactes. Nos clients peuvent alors prendre des décisions avec des devis précis et se projeter dans des financements réalistes. Cela a pour effet de diminuer les temps de chantier grâce à une conception de meilleure qualité effectuée lors de la phase d’étude. Par une meilleure connaissance de la nature du bâtiment, les aléas chantiers sont réduits au minimum, les mauvaises surprises sont donc évitées, et par extension, les surcoûts !

 

 

L’agence SERERO a récemment scanner en 3D un bâtiment situé à Versailles. Une superficie d’environ 200 m2 a été intégralement relevé en moins de deux heures. Ce relevé comprend également la toiture, les héberges voisines ainsi que la totalité des façades du bâtiment. Le résultat est un nuage de points, contenant l’ensemble des informations. Nous obtenons également un ensemble de photos panoramique de chaque pièce. Ces photos peuvent être également utilisées pour la réalisation de visite virtuelle. Dans le cas de projets complexes ou patrimonial, nous mettons en oeuvre un relevé numérique complet de l’existant.

 

 

  • Restez informés

    Recevez nos dernières actualités